Du pourquoi de la quatrième de couverture

Il y a des gens qui choisissent leurs lectures après un examen très approfondi de l’auteur en question. Moi je choisis par pur instinct. Bien sûr, très souvent j’ai déjà entendu parler de l’auteur ou je l’aime bien, je prends un de ses livre sans me poser de questions.

C’est bien ça ce qui m’est arrivé il y a une semaine. En ce moment je lis des auteurs japonais, plus spécifiquement auteurs de contes. J’ai particulièrement apprécié un recueil de contes de Yukio Mishima, Une matinée d’amour pur. J’étais donc à la bibliothèque devant l’embarras du choix, mon instinct m’a conseillé de prendre sans hésiter un livre du même auteur, ce que j’ai fait. Le titre, la musique, m’ont plu et je l’ai emprunté.

Dans le chemin du retour, je commence à explorer le livre en question. Je lis la quatrième de couverture: « Reiko »n’entend pas la musique », autrement dit, elle est incapable d’éprouver du plaisir sexuel. » Ah bon? Est-ce que si j’avais lu la quatrième de couverte j’aurais emprunté ce livre?

Je pense qu’au final ça n’aurait eu aucune importance, ce n’est pas la couverture en soit qui m’en aurait dissuadée ou persuadée d’ailleurs.

C’est juste une envie qui m’a poussée à choisir, la simple envie de lire. Après tout, les coups de tête peuvent se transformer en coup de coeur.

(30/10/2009)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s