Un grand pas pour un homme

C’est du mental. Aujourd’hui a eu lieu la 34ème édition du Marathon de Paris. Les participants ont parcouru 42 km de la ville lumière.

Ils sont partis des Champs Elysées et l’arrivée a eu lieu pas loin de là, sur l’Avenue Foch, juste enface de l’Arch du Triomph. Je ne suis pas allée voir les grands vainqueurs de ce marathon, deux Ethiopiens. Ni Atsede Baysa qui a été la première à arriver avec un temps remarquable de 2h22min et 3 sec ni Tadesse Tola qui a fini le marathon en 2h 6min 41 sec étaient les premiers de mes soucis.

Parmi les 30.739 participants, il y avait Adrien Appéré, ça faisait 6 mois qu’il y pensait. D’après ce qu’il m’a raconté, la veille il n’a pas pu dormir, il faisait des cauchemars dans lesquels il ratait le moment du départ. A 8h30 pile Adrien est donc parti, entrainé par le mouvement des coureurs et encouragé par la foule. 3H35 après, il est arrivé.

Ses amis, dont moi, l’attendaient fiers de ce qu’il avait accompli. C’est la première fois que ce jeune homme coure le marathon et il s’était fixé de le faire en 3h30, il l’a fait en 3h35 , une heure environ de plus que la championne. M. Appéré est arrivé en sueur, un grand sourire aux livres. Il nous a raconté son expérience surhumaine comme il dit, ensuite on a pris des photos sur les Champs avec notre champion.

Des pom-pom girls qui laissent beaucoup à désirer

Les filles, on été censé mettre des mini-jupes et faire les « pom-pom girls ». J’ai été la seule à tenir ma promesse. Notre bande de supporters a encore beaucoup de travail à faire. On a été largement surpassé par une dame qui avait accroché un lapin en peluche à un bâton. Le lapin portait une pancarte qui disait : « T’es le plus fort mon petit lapin». Ah les mères…

On n’était non plus sur une trottinette avec un tee-shirt sur lequel il était écrit : « Papa t’es le plus fort. Je t’aime ! » Mais ça aurait été bizarre ,vu qu’Adrien n’a pas d’enfants, enfin je crois. Un de ses amis a même oublié d’emmener le drapeau breton, la région d’origine de notre sportif star.

Les efforts ont payé. Des mois et des mois sans de la bière, sans un seul kebab. Que du sacrifice et de l’entrainement. On est allé fêter la fin de son régime dans un Quik. C’est vrai que ça fait du bien de s’assoir après l’avoir attendu pendant presque une heure debout. Euu pardon Adrien, tu viens de courir 42 km. Comment finit-on le marathon de Paris?

« Ce n’est que du mental », dit-il. Vers 15 h, les derniers arrivants continuaient d’envahir les lignes du métro. Les voitures peuvent reprendre possession de leurs routes.

(11/04/2010)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s