Massacre des poulets

« Bonjour madame ». C’est ce qu’un enquêteur de TNS Sofres m’a dit aujourd’hui. Un incident Place d’Italie m’a forcée à me rabattre sur la ligne 6, plus longue mais bien plus jolie par un après-midi ensoleillé.

On voit la tour Eiffel et le chemin semble se raccourcir. J’étais plongée dans la lecture d’un livre qui ne mérite pas d’être nommé, quand mon téléphone a sonné. La sonnerie n’est pas du tout discrète, sinon je ne l’entends jamais et il faut rester joignable. J’attendais un appel important, du coup j’ai plongé dans mon sac, oui dans mon sac on plonge pour trouver le petit appareil vert qui attirait l’attention des autres passagers. Je n’ai pas raté l’appel. « Bonjour Madame c’est une enquête de TNS Sofres pour le ministère de l’Agriculture ».

J’adore quand on m’appelle « madame » alors que j’ai une voix de gamine. « Je souhaiterais vous poser quelques questions », a-t-il dit très poliment. A ce moment là, il lisait sans doute la ligne sur son script « soyez très poli avec madame et elle répondra ». Je ne sais pas ce qui  m’a pris mais madame lui a dit de rappeler plus tard, elle n’entendait rien dans le métro.

Pas le temps

Quand on appelle quelqu’un qui fonctionne normalement, pour faire une sondage cette personne en question dit qu’elle n’a pas le temps, qu’elle est occupée, peu importe. Mais elle se débrouille pour que le sondeur la laisse tranquille. Pas moi, au lieu de ça je lui ai dit d’appeler plus tard. En arrivant chez moi j’entends mon téléphone à nouveau. Je sais qui c’est.

– Êtes-vous citadine?

– Oui très.

– Est-ce que vous avez déjà travaillé la terre ?

– Eu non, (j’ai planté des marguerites dans une canette qui poussent à leur rythme mais bon…)

– Est-ce que vous vous êtes déjà occupé de poules, canards, bref de la volaille ?

– Non, j’ai très peur des oiseaux (je lui raconte ma vie comme s’il voulait l’entendre, il m’a appelé, maintenant il assume)

– Avez-vous déjà tué de la volaille ou le feriez vous ?

– Non, je vous répète que j’ai très peur des oiseaux (What ? Mais c’est quoi ces rites barbares ? Le poulet ne pousse pas dans des barquettes au super marché ?)

– Habiteriez-vous à la campagne ?

– Oui

-Vous avez quel âge ?

– 23 ans (Vous voyez ? Je ne suis pas « madame »)

Je ne sais pas ce que Bruno Le Maire, ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche veut de moi mais ce n’est pas en posant ce genre de questions qu’il va redynamiser le secteur agricole français. Non sérieusement, les sondages m’intriguent et je veux savoir à quoi ma réponse sur l’égorgement des poules va servir.

Dans quelques semaines on va voir apparaître dans le JDD, 80% des Français ne tueraient pas un poulet avec leurs propres mains, en revanche ils iraient vivre volontiers à la campagne. A côté ,vous aurez un encadré, avec les explications du spécialiste Machin Chouette : « Voyez-vous, les Français restent foncièrement attachés à la campagne mais ils ne veulent plus travailler la terre. C’est ce qu’on peut voir avec l’abandon de l’exploitation familiale par les jeunes. L’agriculture est en crise ». Et il paraît que demain, il y a une petite manif du secteur agricole. J’adore les sondages.

(26/04/2010)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s