Le maréchal Moncey s’est réveillé !

Redorer un blazon. Au fur et à mesure que les travaux de la Place de Clichy avancent, vous croiriez que les choses sont plus ordonnées, mais non. Comme « la Place de Clichy fait vraiment peau neuve », tout ce qui se trouve dans les alentours de ce carrefour bénéficie d’une attention spéciale.

C’est le maréchal Moncey qui vient de se réveiller d’un long sommeil sous un tissu blanc. C’est un illustre militaire qui a défendu Paris et la barrière de Clichy de l’invasion des Russes en 1814. Sa statue trône donc sur le chaos de la place que j’ai déjà décrit, sur son piédestal haut de 8 mètres, il observe tout ce qui se passe à ses pieds.

Et ces derniers temps il se passe plein de choses qu’il n’a pas pues voir, car on s’est occupé d’embellir cette statue pendant quelques semaines. Du coup, ce n’est qu’hier qu’on lui a dévoilé les avancées des oeuvres.

Assainissement, embellissement…

Souvenez-vous, la mairie de Paris et les maires des arrondissements concernés ont fait la promesse de l’assainissement de cette zone en la rendant beaucoup plus conviviale. On peut déjà voir ce que ça va donner. Juste en face de chez moi, les arbres commencent à pousser, enfin, ce ne sont pas de tout petits arbres car la magie du jardinage permet de planter des arbres qui ont déjà une certaine hauteur.

Et vu que tout doit être prêt au mois de septembre, on n’allait pas mettre des graines dans la terre. D’autant plus que je ne pense pas que le sol de la place soit très fertile. Par ailleurs, le marchand de gaufres a son kiosque flambant neuf, juste à côté du marchand de journaux en plein milieu de la place. Mon kiosque a disparu, pour l’instant il n’a pas été remplacé, mais tout commence à prendre forme. Bon ce n’est pas ce que les riverains de la rue Biot (Paris 17), vont vous dire car chez eux il n’y a que des tranchées.

La fin approche

Juillet approche à grands pas et tout devra être présentable dans deux mois. C’est pour cette raison qu’on travaille à une cadence de plus en plus accélérée et c’est pour cette raison aussi que lundi j’étais retenue en otage par les responsables des travaux. Ils étaient en train de mettre du goudron sur mon trottoir.

J’avais un rendez-vous et j’étais pressée (quelle surprise !), avant de mettre un pied sur le trottoir on m’a dit de rester où j’étais et qu’il fallait attendre 45 min avant de pouvoir sortir ! Je peux parier que le maréchal Moncey n’a pas attendu 45 min avant de défendre la ville. Quelques minutes après…Soulagement. Ils ont tout refroidi avec de l’eau et les otages ont été libérés, je n’étais pas seule.

Il me restent encore quelques jours dans la capitale pour narrer ce qui se passe dans cet endroit agaçant et fascinant.

(23/06/2010)

Si vous arrivez en cours de route et si vous êtes un peu perdus je vous invite à aller voir :

https://leblogdeflorencia.wordpress.com/category/ma-place-de-clichy/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s