Yala yala !

Un éventail de choix. Dans mon quartier, le choix n’est pas mince. Au carrefour de plusieurs arrondissements, les commerces bon marché côtoient des super marchés où vous achetez 3 articles pour 10 euros. Dès marchands de primeurs de la Rue Lepic aux prix discount du Bd. De Clichy il y en a pour tous les budgets et pour toutes les tendances.

La preuve : le marché bio du Bd de Batignolles qui attire les « eco-friendly » parisiens et les bourgeois de la croissance verte du coin. Quelques stations de métro plus loin, ou quelques pas de marche si vous avez le temps, se situe le marché de Barbès.

Le pont de Barbès !

Samedi matin, une foule grouille autour des stands des marchands qui s’approprient « le pont de Barbès », (absolument pas recommandable à fréquenter une fois la nuit tombée). Le pont de Barbès Rochechouart n’est pas vraiment un pont, c’est l’espace qui se trouve sous les rails du métro surélevé de la ligne 2.

Ce quartier est connu pour sa haute concentration de population d’origine africaine, arabe mais aussi indienne et sri lankaise. Alors, si vous vous ennuyez dans les secteurs plus « lisses » de la capitale allez faire un tour à Barbés. Un endroit coloré et « exotique ».

Chaleureuse immersion culturelle !

Allons acheter des melons charentais, d’origine marocaine, sous le pont de Barbès. Il fait chaud et humide. Ce n’est vraiment pas le bon jour pour aller faire une immersion culturelle. Mais bon pourquoi pas ? Une longue robe et des spartiates : la tenue idéale pour lutter contre la chaleur parisienne. Mais elle est loin d’être idéale pour passer quelques minutes dans un marché hautement fréquenté. Il fallait mettre des bottes de poissonnier !

« Yala, Yala !» Voici l’invitation des marchands. Ils crient, ils gueulent, ils offrent, ils font des rabais. Des cerises, des olives, des mangues. L’exotique se vend aussi vite que le « local ». Dans ce marché, on étouffe de chaleur, de saveurs. Et il faut faire attention à ses pieds car la circulation des caddies n’est pas réglementée. J’ai juste une question à poser.

Est-ce qu’elles font exprès ? Vous avez peut-être vu  ces dames, à dimensions tout à fait remarquables qui se font de la place même s’il y en a pas. Une fois qu’elles se sont mis dans la tête de se frayer un chemin, vos orteils ne sont plus importantes. Et si les roues de leurs engins venaient à trouver un obstacle, ce n’est pas grave ! Elles tirent jusqu’à ce qu’elles soient libérées.

Des codes et des prix

Toujours regardant droit devant, elles avancent. Le plan de route est bien tracé et les petites natures qui tiennent à l’intégrité de leurs pieds n’ont qu’à se tenir loin de cet endroit qui a ses propres codes. Le meilleur c’est quand il y a trois de ces dames qui font exactement la même chose dans une allée exiguë. Et gare à vous si vous osez faire une petite remarque.

2 melons pour 4 euros et 250 g d’abricots à 1 euro 50, on part en courant de ce marché où un vendeur qui, a mis des cerises en guise de pendentifs s’indigne parce que je n’ai pas voulu goûter ses fraises. Quand vous échappez à la foule du marché vous retombez sur une autre foule.

Celle qui a définitivement peuplé les rues du Bd. de Rochechouart. De la musique arabe, encore des stands avec toutes sortes de produits, des vêtements. Et à la sortie du métro, vous tombez face à face sur une économie parallèle de vente de cigarettes contrefaites et hautement dangereuses pour la santé (plus dangereuses que les cigarettes licites).

Barbès est un univers à part à découvrir et à consommer à toutes petites doses.

(06/06/2010)

Publicités

2 réflexions sur “Yala yala !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s