Le jardin perdu

Il y a des coins comme ça où l’on s’attend le moins. C’est une mode directement importée des États-Unis. Des voisins d’un certain quartier se rapproprient un terrain inutilisé et en font un potager, un jardin ou dans le cas du jardin de Wazemmes, les deux.

Ce grand marché lillois cache plus d’un secret. A l’écart du brouhaha dominical, dans une petite rue piétonne, vous pouvez découvrir un de ces jardins qui ont été aménagés par les riverains. D’un côté de cette rue en question, vous trouvez un potager pour que les citadins puissent cultiver leurs propres légumes. Et de l’autre côté, il y a le jardin public « mais néanmoins clôturé ».

C’est un endroit où l’accès est limité. Il faut attendre à ce qu’un des voisins s’occupe de ses petites plantes pour voir ce qui s’y passe. Sinon, le jardin reste fermé et il n’y a pas d’horaires d’ouverture établis. Voilà une initiative intéressante qui permet à ceux qui ne possèdent pas leur petit pavillon « de rêve », avec jardin intégré, de profiter d’un espace vert.

Ce n’est pas dit que je me mette demain au jardinage, mais c’est quand même tentant. C’est tentant ,pas tellement pour voir pousser ses propres carottes mais, pour voir le fonctionnement de cet espace qui appartient à tout un quartier sans vraiment lui appartenir.

(12/07/2010)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s