Sans poils sur la langue !

En espagnol, l’expression « ne pas avoir la langue dans sa poche » se traduit par « ne pas avoir des poils sur la langue ». C’est la définition de l’esthéticienne que j’ai rencontrée à Lorient.  Je me suis accordée une heure pour m’occuper des questions quelque peu épineuses.

Quand on ne connaît pas une ville on a le réflexe des pages jaunes. Un peu au hasard, j’ai choisi un numéro et j’ai appelé pour prendre rendez-vous. La voix rauque à l’autre bout du fil ne me laissait pas deviner si j’avais affaire à un homme ou à une femme. Tant pis, j’avais mon rendez-vous. Par la force des circonstances, j’ai dû la rappeler à plusieurs reprises, au bout d’un moment j’ai fini par l’appeler « madame ». Heureusement, je ne me suis pas trompée.

La voix de l’esthéticienne

Le salon de beauté se situe dans une ruelle, bien à l’écart du Festival Interceltique. On était donc à l’abri de tout son de cornemuse. Quel soulagement ! Le salon est minuscule, et quand vous y entrez, vous êtes presque agressé par la quantité de produits et de soins de beauté.

Il n’y avait personne à l’accueil, je me suis mise à l’aise. On n’entendait que la voix de l’esthéticienne. Son interlocutrice n’arrivait pas à placer un mot. Le débit de sa parole était impressionnant. Mais je n’ai pas eu le loisir de l’entendre davantage, j’ai eu un appel.

Après quelques minutes elle a laissé entrevoir sa tête, une coupe très courte la coiffait. Avec un sourire jaunit par la cigarette, elle m’a dit d’attendre. Ce que j’ai fait avec beaucoup d’impatience. Je n’étais pas censée m’absenter aussi longtemps.

L’experte du monologue

Elle a finalement donné congé à sa cliente précédente. La dame en blouse blanche, rouleau de printemps à la bouche m’a invité à m’installer dans la petite pièce derrière le rideau, pendant qu’elle « tirait une petite taf ».

« Tu sais ma belle, je finis de manger à peine. » (Il est 18 h) « Les clientes n’ont aucun respect, si elles ne viennent pas, elles n’appellent pas, si elles sont en retard, elles n’appellent  pas. C’est l’enfer en ce moment, tout le monde veut s’épiler, c’est l’été, c’est les vacances. Bref, installe-toi ma belle. Tu es bien là ? Mais qui t’a fait ça ? Je vais te donner un conseil, il faut laisser en friche, je dis comme ça – rit-elle – au moins pendant trois semaines, c’est le cycle de croissance du poil et après tu les enlèves. Si un de ces petits malins s’accroche demande à une copine ou à ton amant de les enlever. C’est plus fun comme ça ! »

Souvenir

Et ainsi de suite….Vous devinez que la seule chose que je disais c’était « oui » ou « non ». Elle m’a parlé de ses clientes et spécialement de ses clients. Elle a ragé contre ses collègues qui ne suivent pas la déontologie des esthéticiennes. Il y a une déontologie ! Dans l’espace de quelques minutes, elle m’a raconté sa vie et son œuvre, alors qu’elle se déplaçait dans tous les sens dans la salle exiguë en quête de ses instruments de travail.

Je n’ai pas ramené de souvenirs de Lorient, juste un Kouign Amann, mais j’aurais certainement pris ce personnage avec moi.

(20/08/2010)

Publicités

2 réflexions sur “Sans poils sur la langue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s