La réalité virtuelle soignera les blessures de la violence

Une prise en charge longuement attendue.

Quand le virtuel s’attaque à la cruelle réalité. A Ciudad Juarez, la ville la plus violente du Mexique, la technologie aidera les victimes à se remettre de leur traumatisme.

D’après El Universal, des thérapies qui recréent des enlèvements ou des scènes de crimes les permettront de guérir. On estime que dans cette ville un peu moins d’un tiers de ses 1,1 millions d’habitants souffrent des conséquences de la brutalité.

Ici les cartels de la drogue se livrent une bataille qui a déjà fait environ 30 000 morts depuis 2006 (80 000 dans tout le pays). Les témoins d’un assassinat, les jeunes qui ont vu leur mères être ravies et tuées et bien d’autres bénéficieront d’un accompagnement psychologique.

Thérapie de choc

La terreur se soigne-t-elle ?

Pendant les premières quatre séances on apprend aux patients des techniques pour restructurer ce qu’ils refoulent encore. Des techniques de relaxation et de contrôle du stress complètent ces séances. Ceci les prépare à se remettre en situation.

Ensuite, munis de lunettes spéciales, les bénéficiaires sont exposés à la réalité virtuelle. Le logiciel et les sons reproduisent le plus fidèlement possible les moments les plus perturbateurs. Ils sont encadrés par des spécialistes qui réagissent sur le champ. Les psychologues traitent les flashbacks et les pensées négatives notamment. Ceux qui ont entre 18 et 65 ans seront pris en charge. Mais on envisage déjà à élargir la fourchette. Les enfants sont largement touchés aussi.

Thérapie efficace

La thérapie a fait ses preuves à Mexico, ville où les crimes sont monnaie courante. 80% des personnes soignées ont réagi positivement.

Les blessures des « civils » pris en étau dans le conflit de la drogue se soignent très difficilement. Ils sont plongés tous les jours dans cette réalité très peu virtuelle. Songer à s’occuper ainsi des cicatrises psychologiques est déjà  un bon commencement.

 

Publicités

Une réflexion sur “La réalité virtuelle soignera les blessures de la violence

  1. Realidad virtual… necesito algo de eso, solo para probar si es más rápido solamente. Un asalto a mano armada es lo que he sufrido, no solo me despojan de mis pertenencias, se llevan mi tranquilidad. El virtualismo solo reforzaría, pienso yo, mi desconfianza sobre la seguridad de la calle. Mi realidad virtual es que hoy, trabajo desde casa en la computadora y solo en último extremo, salgo con lo mínimo, por que mi mente piensa en automático que volverá a suceder… Hoy estoy más preparado psicologicamente, solo me asusta que un día un loquito, que no se conforme con lo poco que puede llevarse, quiera enviarme al más allá, también es virtual, pero para siempre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s