WikiLeaks et les potins

 

Comme dans la presse people. Cela fait presque une semaine que les « révélations » des secrets diplomatiques sont dans toutes les bouches. Cinq journaux partenaires de WikiLeaks; Der Spiegel, El País, El Universal, Le Monde et The New York Times, épluchent en ce moment 250 000 télégrammes. Les petits commentaires sur les chefs d’Etat les plus puissants font fureur.

Dans un salon de coiffure, cette situation pourrait donner le dialogue suivant :

    – Mais tu as vu Silvio ?
     

    – Oui, il arrive tout le temps cerné au boulot

    – Tu m’étonnes, il passe ses soirées à faire la fête et à je ne sais plus trop quoi…

    – Les uns font la fête, les autres font la moue

    – Pourquoi tu dis ça ?

    – Nicolas, il est très susceptible

    – Et autoritaire aussi, je ne sais pas ce qui vaut mieux. Autoritaire ou peu imaginatif ?

    – Je vois de qui tu parles

    – Ben oui, d’Angela. Elle est un peu frileuse

    – C’est toi qui l’a dit. On continue plus tard, on vient me chercher pour la manucure

    – Bisous !

Le « WikiLeaks gate » n’est pas que des ragots de diplomates. Dans WikiLeaks il y a aussi des scoops. La secrétaire d’Etat Hillary Clinton aurait manifesté sa préoccupation. Le président mexicain ne serait pas du côté gagnant de la bataille contre la drogue.

Fichtre alors ! Comment s’est-elle rendu compte ? Calderon avait fait en sorte d’être très discret et de ne pas laisser voir que la guerre contre les gangs lui échappe complétement. C’est peut-être la quantité de cadavres qui l’ont démasqué.

Publicités

Une réflexion sur “WikiLeaks et les potins

  1. Mas que la revelación de intimidades, secretos o chismes, es una polémica que inicia, sobre como la información es o no revelada al comun del ciudadano. Es de pensar dos veces para los dirigentes y poderosos del mucdo, a quienes confiar contenidos confidenciales. Por otro lado los periodistas analizarán su labor, que ha sido maquillada tras el propio que su agencia determina. Nos llevará a ser mas perspicases sobre la noticia, tras la noticia. Mucho trabajo por delante y una nueva era para la información. Es bueno o malo, unos van por la fortaleza a la democracia y los más por el sello mas seguro a lo complejo de los temas que ya nos afectan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s