Les bifurcations de la langue

Les cultures cachées dans la farine. En français, on appelle les tortillas, galettes de maïs, des tacos. On fait l’association entre le plat, les tacos donc, et le contenant. En espagnol, on joue aussi avec les mots.

L’emblématique baguette devient au Mexique pan francés, du pain français. Il existe tellement de variétés de pain et même de baguettes , que c’est  comique de penser que la dynamique d’une langue l’a réduit à une seule catégorie.

Si on reste à la boulangerie, on trouve le croissant, en Espagne ça devient croasan, c’est une transcription phonétique. Au Mexique c’est une petite corne, cuernito. On le mange nature ou comme un sandwich  jambon, fromage comme en Espagne.

C’est  bien éloigné de l’origine première de la viennoiserie : le croissant de lune. Les Mexicains seraient bien déçus de savoir que le croissant ne vient pas de France. L’empire Ottoman et l’Autriche sont passés par là. Mais il a tout de même le chic français. C’est les Français qui seront choqués de savoir que les Mexicains peuvent mettre du piquant dans leur croissant au jambon.

Les vol-au-vent deviennent des volovanes, prononcez [volovanés]. Et c’est une gourmandise typique duVeracruz, un état côtier à l’est du Mexique. On utilise également de la pâte feuilletée. Mais au lieu de faire des bouchées, on superpose cette pâte, on en fait un carré, on le fourre d’une confiture d’ananas pour les palais sucrés, ou d’une sorte de purée de crabe. Cette gourmandise est vendue à même la rue, dans de grands paniers d’osier. Et pas chez un fin traiteur.

Loin de la pâtisserie mais toujours dans les féculents, les frites ont une place privilégiée dans nos estomacs. En espagnol c’est des papas a la francesa. Les filles doivent se dire que si les Françaises, réputées d’être minces, les mangent alors leur taille n’en souffre pas. Les langues œuvrent d’une mystérieuse façon.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Les bifurcations de la langue

  1. La bifurcación de la masa!!! jajaja, me encanto tu forma de abordar el tema… de masas muchisimo más que decir, que tema tan rico, no solo de comer sino de ampliar. Churros, ojos de Pancha, bolillos, teleras, pambasos, conchas, cocoles, biscuits, trenzas, roscas con chochitos, con azúcar, miel, piloncillo, y que tal las semitas, tustacas, rosquetes, quesadillas ufff! la variedad con el trigo es inmensa y con maíz… la cosa es que engordan, jajajaja, pero que buenos son.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s