Raviolis pour fêter l’arrivée du lapin !

Changement. Un milliard de Chinois fêtent le nouvel an. Parmi tous les plats qu’ils dégustent, un en particulier prend une place centrale sur les tables chinoises, même à Lille. C’est les raviolis.

On ne peut pas traduire mot à mot le nom de ces raviolis en français. Mais le mot “changement” englope l’esprit du ravioli. En les mangeant  sur le coup de minuit, on marque le passage à la nouvelle année. C’est l’ équivalent des 12 raisins engloutis jusqu’à la limite de l’étouffement.

Deux chinoises lilloises ont préparé,  comme le veux la coutume, ces fameux raviolis. Elles ont été assistées par une jeune chinois un peu plus expérimenté. Filles uniques et gâtées car la politique d’Etat oblige,  elles attendent normalement à être servies. Pas à Lille. Les étudiantes rétroussent leurs manches et prie pour que les raviolis soient mangeables.

Pendant quatre heures, une pâte est pétrie, de la viande de porc assaisonnée avec du soja et épices importés directement de la chine, (comme tout ce qu’on consomme d’ailleurs) et la pâte  farcie.

Ensuite, les bouchées se reposent pendant quelques minutes sur des assiettes en attendant d’être farinées. Les petites mains asiatiques s’agitent autour de ces mets qui sentent bon l’orient. Agitées surtout parce que c’est la première fois qu’elles les fabriquent.

Après cette longue attente, les raviolis prennent un bain bouillant dans une marmite spécialement conçue pour ces coctions. Une plaque électrique en chambre universitaire n’est pas à la hauteur de ces délices millénaires.
Un à un, les raviolis plongent. Plouf, plouf, la farce commence à cuire.  “Comment on sait s’ils faut les sortir ? -On ne sait pas, on tente”. Tentons alors.

Sur la table, un bol  contient du vinaigre avec de l’huile. Deux baguettes, on les trempe dans le mélange et hop dans la bouche. C’est chaud, on souffle toutes les saveurs : de la ciboulette, la viande est moelleuse. Un et puis deux et après on arrête de conter.

A la fin du repas on n’est pas aussi léger que le lapin, protagoniste de cette nouvelle année. Mais on fait honneur à l’année du porc qui vient de finir. Expérience culinaire loin du traiteur chinois du coin, avec tout le respect qu’on lui doit. Bonne année !

Publicités

2 réflexions sur “Raviolis pour fêter l’arrivée du lapin !

  1. No he vivido milenios, – aún!, pero puedo ver que las culturas culinarias se van fundiendo en similitudes, y que decir de las festividades importantes, es ahí donde experimentamos esto. Si salen como deben salir o no tanto, es importante para el cheff, pero para los comenzales siempre admiración. Narrar el proceso es tan rico como el resultado, feliz año conejo, – por eso haz practicado!, así que nos espera un año muy rápido, de éxitos y sin duda mejor.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s