Affaire Cassez : Le départ impromptu de l’ambassadeur du Mexique du Sénat fait débattre les internautes

Comment alimenter une crise diplomatique ? Carlos de Icaza, l’ambassadeur du Mexique en France, a montré sa désapprobation d’un discours de Michèle Alliot-Marie au Sénat en quittant la salle. Ceci provoque des débats enflammés sur la toile.

Carlos de Icaza, ambassadeur du Mexique en France. © Le Monde/AFP/PATRICK KOVARIK

Hier, les ambassadeurs de l’Amérique Latine en France se sont rendu à une locution de Michèle Alliot-Marie au Sénat. La ministre des Affaires étrangères a annoncé la création d’une journée de l’Amérique Latine et des Caraïbes. Elle en a profité pour évoquer l’affaire Cassez. L’ambassadeur du Mexique, Carlos de Icaza, s’est aussitôt levé et parti en signe de protestation.

Les internautes se sont interrogés sur la légitimité de Michèle Alliot-Marie dans le traitement de cette affaire. Pour Claude Pascal par exemple « MAM n’hésite pas à allumer un contre-feu alors qu’elle est en train de se faire virer pour mensonges répétés, en se fichant totalement que F.CASSEZ soir innocente ou pas, et en mettant à mal les relations avec une grande nation amie ! » L’affaire tunisienne poursuit la ministre des Affaires étrangères.

Qui dit MAM, dit diplomatie

Michèle Alliot-Marie a du mal à gérer les crises diplomatiques, heureusement que ce n'est pas une compétence indispensable dans son ministère.

Les internautes n’ont pas hésité à se moquer des maladresses diplomatiques du président de la République : « Bon j’en ai parlé à NapIII. Il m’a dit d’aller voir Bazaine qui pourrait conseiller Sarkastique de monter une petite expédition bien canonnière pour délivrer la sexaprisonnière. Oui on peut se prendre une bonne claque, mais chapeau on aura montré ce qu’on est pas des gringalettos a assuré l’étrangère ministresse MAMJETOASIS. Le Calderon on se le fait à la Juarez, Pan! Ce sera la grande pensée du règne, on refile des TGV en rafale, on ramène Miss Cassez, on chante Douce France et tout finit bien Viva! ».

Entre moqueries et réactions passionnelles, les internautes fustigent l’ambassadeur qui parle du Mexique en tant qu’État de droit alors « qu’une moitié du pays est sous la coupe des narcotraficants, quand l’autre moitié est terrorisée par les enlèvements… Une peine de 60 ans de prison est elle justifiable? » comme le rappelle Petitgris.

Les commentateurs souhaitent que l’on s’occupe du fond du sujet Cassez et non de l’affrontement de deux égos. Adromède : « On voit bien le mécanisme : il ne s’agit plus de justice mais de bras de fer entre 2 puissances et in fine de 2 hommes !  » vous jurez de dire la vérité sans haine et sans passion levez la main droite et dites le le jure ?« 

Carlos de Icaza évoque l’année France Mexique quelques jours avant son coup de colère au Sénat.
Publicités

Une réflexion sur “Affaire Cassez : Le départ impromptu de l’ambassadeur du Mexique du Sénat fait débattre les internautes

  1. Imégenes deterioradas en la política, apoyan en casí cualquier caso un desarrapado espectáculo de errores y decisiones. Será que los asesores y garantes de imágen estan fallando? Los Gagas de las más altas esferas estan dandonos un show, espero que mejore, pues el público se entera incluso de los tramolleros y sus suertes, para que al subir el telón en un acto, espanten y aullenten a sus espectadores y poco fervientes admiradores. Votos van y vienen y la taquilla, será cada ves más pobre, me hace pensar que todo llevará a un videojuego en el que los ciudadanos, imaginen que pueden controlar, al menos una imágen personal de sus sueños.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s