Comment j’ai influencé le choix électoral de mon entourage

Voter pour un candidat est un choix personnel, presque secret, et si possible longuement mûri. Je n’ai pas le droit de voter mais ma voix a compté.

La politique d’immigration mise en place par l’ancien président français n’a pas uniquement mis en difficulté les demandeurs d’asile, les sans-papiers et les étudiants étrangers sur-diplômés. Elle a aussi eu un impact sur ceux qui remplissent toutes les conditions pour avoir un titre de séjour en bonne et due forme.  Ajoutons à cette mauvaise parodie de Kafka les agressions verbales permanentes contre les étrangers et le poids d’un avenir incertain dans un pays qui se droitise dangereusement et sans complexe.

Convaincre

J’ai donc milité à ma manière sans adhérer à aucun parti. J’ai essayé tout simplement de convaincre mes proches qui voulaient voter pour Nicolas Sarkozy de ne pas le faire.

Ceux qui ont été témoins de mes péripéties n’ont pas tardé à se tourner vers le centre ou la gauche. Pour les plus coriaces, il a suffit de relater les heures passées dans le froid et sous la pluie à faire la queue devant la préfecture pour après me faire à moitié insulter par la dame du guichet au carré blond de bourgeoise provinciale. Il suffisait de raconter comment il faut attendre des mois pour avoir une réponse quelconque ou de montrer des dossiers épais comme un Littré qu’il faut monter pour obtenir quoique ce soit.

« J’ai voté Sarkozy en 2007 et j’allais le faire au deuxième tour cette fois-ci mais en voyant ce qui t’arrivait j’ai changé d’avis », m’a raconté un ami quelques jours avant le 6 mai. « Moi je vote pour toi », m’a chuchoté ma belle-mère en plein milieu de l’apéro. «  Je ne voulais pas qu’on nous force à prendre des décisions hâtivement pour que tu restes. J’ai voté pour toi », m’a raconté mon compagnon.

Dans une démocratie idéale, personne n’aurait voté pour moi. Je ne me présentais pas. Ces gens auraient voté pour l’intérêt de tous ou pour un programme. Rien de tout cela. Ils se sont exprimés contre une politique qui pénalise un des siens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s