Paris ? Pas si inhumain que ça

La capitale française n’a pas très bonne presse. Même si elle fait rêver. C’est une jungle effroyable où il faut mettre un masque et laisser son amabilité au placard. Les anecdotes sur le Paris agressif sont inépuisables. Il y a pourtant dans cette ville monstre des personnes qui n’éprouvent pas le besoin de se prêter au jeu de la méchanceté gratuite. Au contraire. Voici deux histoire parmi tant d’autres.

Une banque sans caisse

Ça se passe dans le sud de la ville, c’est l’heure du déjeuner, la carte bancaire ne marche pas et sa propriétaire n’a pas un sou en poche. Ce n’est pas grave, elle peut toujours aller dans l’agence bancaire qui est à cinq minutes du travail et retirer au guichet. « Ah non madame, ici on n’a pas de caisse, mais vous pouvez aller dans notre autre agence du 13e ». C’est pratique une banque sans caisse. C’est encore plus pratique une agence qui est à plus d’une demi heure de distance et qui ferme à 13h. Il est midi passé de quelques minutes. Elle ne renonce pas, elle a faim. Elle court donc en espérant que l’agence va l’attendre. Deux changements de métro et une course contre la montre après, elle arrive à destination. La banque est fermée, il est 12h55. Que faire ? L’impensable. Elle approche la dame qui est en train de retirer de l’argent et lui explique sa situation. Essoufflée et transpirante, elle  lui demande une vingtaine d’euros en échange d’un chèque que la bienfaitrice pourra encaisser quand elle voudra. Il va falloir la convaincre, ça sent l’arnaque. La dame s’apitoie sur le sort de son interlocutrice et lui donne l’argent. La philanthrope lui dit au revoir et finit sa phrase par « que Dieu vous bénisse ».

Un meuble Ikea

Un autre arrondissement, une toute autre circonstance et un carton très lourd avec un meuble Ikea à monter. Un couple porte la boîte péniblement, il s’arrête pour reposer les bras. Un grand monsieur la soixantaine bien entamée observe la scène de loin, puis s’approche. « Je ne peux pas laisser madame se briser le dos ». Madame est ravie. Le sauveur à la barbe épaisse montera trois étages pour déposer le meuble juste devant la porte d’entrée de l’appartement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s