Tu habites à Paris, ta banque est à Pétaouchnok-les-Bains

Au pays de Descartes, la logique ne fait pas toujours loi. Quand on ouvre un compte bancaire pour la première fois, comme un grand, on habite souvent chez ses parents. Mais on va bientôt voler de ses propres ailes et commencer une nouvelle vie loin de Pétaouchnok. Très vite on se rend compte que peu importe l’endroit où on déménage, il y a quelques chose qui nous fait toujours reprendre le chemin du retour. La banque.

Dans la plupart des pays, on peut effectuer n’importe quelle opération bancaire dans n’importe quelle banque. On n’est pas obligé d’encaisser les chèques au bercail ou d’appeler un conseiller bancaire à l’autre bout de l’Hexagone pour qu’il autorise un autre conseiller de faire une opération de rien du tout. Pour éviter ces désagréments, il suffit de transférer ses comptes. Sauf que pour les plus mobiles parmi nous, changer d’agence tous les deux ans c’est revenir au point de départ.

Ce qui revient à changer de conseiller bancaire comme on change de sous-vêtements. Et c’est encore plus casse-noisettes que devoir prendre le train pour aller chercher un nouveau chéquier. Le système bancaire français fait partie de ces belles spécificités qu’on aime. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s