#COP21 Dans la région du lac Tchad, réchauffement climatique et terrorisme vont de pair

AP_789231672332

Selon le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU (UNHCR), près de 1,4 million de personnes ont été déplacées dans le nord du Nigeria. Celles-ci ont trouvé refuge dans les pays voisins, comme le Tchad, aggravant leur situation sanitaire. La cause : la présence toujours croissante de Boko Haram. Si l’existence de ce groupe islamiste s’explique par des facteurs économiques et politiques, son essor est aussi lié au changement climatique.

Lire la suite sur TV5 Monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s