Le pape François face aux attentes des Mexicains

papechaepauok.png

Le pape François conclut ce mercredi sa visite de cinq jours au Mexique. Fidèle à lui-même, « le pape des pauvres », n’a épargné ni les politiques corrompus ni la haute hiérarchie ecclésiastique proche du pouvoir. La fermeté papale peut-elle faire bouger les lignes de ce pays rongé par la violence et les inégalités ?

Lire la suite sur TV5Monde.

Publicités

Etudiants disparus : le Mexique attend toujours des réponses


Deux mois après la disparition des étudiants d’Ayotzinapa, le Mexique est devenu le théâtre de nombreuses manifestations. Les familles des victimes et des milliers de Mexicains refusent de croire en la version officielle. Des indices troublants alimentent l’espoir.

Lire la suite sur iTele.fr

Mexique : après l’annonce du massacre des étudiants, la colère reste vive


Au cours d’une longue conférence de presse, les plus hautes autorités mexicaines ont dévoilé ce vendredi dix-sept preuves établissant que les 43 étudiants disparus à Iguala ont été massacrés. Au lendemain de ces révélations, la société civile reste mobilisée et les parents ne s’avouent pas vaincus.

Lire la suite sur iTele.fr

Mexique : les 43 étudiants disparus seraient morts


Les jeunes disparus il y a presque un mois dans l’Etat du Guerrero auraient été exécutés et brûlés vifs, selon le père Alejandro Solalinde. Figure emblématique de la lutte pour les droits des migrants, il dit avoir recueilli des témoignages fiables. La colère des habitants d’Iguala reste vive.

Lire la suite sur iTele.fr

La escuela de Ayotzinapa, un largo historial de reivindicación


El caso de los 43 estudiantes desaparecidos en el estado mexicano de Guerrero sigue agitando el clima social y político del país. Uno de los epicentros de este caso es la Escuela Normal Rural de Ayotzinapa Raúl Isidro Burgos, de la que salieron estos estudiantes. Pero ¿cuál es la particularidad de esta escuela?

Escuchar el relato en Radio Francia Internacional.

Les étudiants disparus au Mexique, symbole de la corruption dans la police


Le 26 septembre dernier 22 policiers d’Iguala dans l’Etat du Guerrero (sud), accusés de travailler pour le crime organisé, tirent contre des bus transportant des étudiants. Presqu’une vingtaine de jeunes sont morts et 43 sont portés disparus. Parallèlement, 28 corps ont été retrouvés dans une fosse près de cette ville connue pour sa violence.

Lire la suite sur iTele.