Carmen Aristegui : une journaliste qui défie le pouvoir mexicain

Il n’y a pas que Florence Cassez. La crise diplomatique entre la France et le Mexique a pris le pas sur toute l’actualité qui concerne le pays aztèque en France. Alors qu’on se concentrait sur l’affaire Cassez, une journaliste livrait une bataille pour la liberté d’expression. Cette semaine Carmen Aristegui a vaincu.

Depuis le lundi 21 février, la journaliste anime à nouveau la matinale de la radio MVS. Sa direction l’avait débarquée car la journaliste avait « manqué au code éthique de la chaîne ». D’après la chaîne, elle avait répandu des rumeurs, alors qu’elle avait posé la question qui fâche : « Est-ce que le président Calderon est alcoolique ? » Lire la suite

Publicités